L’avenir du marché de la beauté et du bien-être est plutôt clément. Partagés entre le besoin de vouloir plaire au plus grand nombre et celui de se sentir bien intérieurement, nous choisissons les produits, les soins et les marques pour lesquels nous ressentons une émotion  : ce feeling qui nous aiguille vers un mascara plutôt qu’un autre ou vers un massage plutôt qu’un autre. Nous avons tous besoin de plaire, non seulement dans notre vie privée mais également dans notre vie professionnelle où tout est plus exigeant. La fameuse première impression déterminera si oui ou non vous êtes compétent ou crédible. L’image renvoyée est si importante que nous mettons parfois trop de moyens pour qu’elle corresponde aux attentes d’autrui, à en oublier de prendre soin de notre intérieur : être heureux, savoir dire non, savoir décompresser.

 

La tendance est d’ailleurs au bien-être et au développement personnel. La pression quotidienne nous pousse à nous évader et cet équilibre est primordial. Les centres de beauté, les salons de massages, les SPA, les marques de cosmétiques le savent et développent davantage de produits et de soins adaptés à des hommes et des femmes qui recherchent un brin de quiétude, tout en soignant leur apparence car vieillir devient difficile dans un monde où tout est parfait. 

 

La beauté est une globalité  : une enveloppe et un contenu dont il faut prendre soin grâce à des produits, des marques et des établissements dont la philosophie nous correspond. 

 

Et si le secret du bien-être était un mariage entre la beauté extérieure et intérieure  ?