Il y a entre 15 et 20 ans, les gens se démarquaient par leur coupe de cheveux. Aujourd’hui, c’est par la couleur qu’ils se différencient. La moyenne d’âge des femmes aux cheveux colorés était alors de 45 ans. Aujourd’hui les jeunes adolescentes déjà sont habituées à cette pratique et même les hommes s’y mettent progressivement. La coloration est donc devenue comme une évidence et il est très rare de trouver une personne aux cheveux naturels. Si ce n’est pas pour ressembler à la mode capillaire du moment, les gens passent radicalement d’une couleur à une autre sans égard pour la santé de leur chevelure. 

 

Appliquer une couleur soi-même

Pour des raisons de budget, de nombreuses personnes achètent une coloration en grande surface et l’appliquent elles-mêmes. A la repousse des cheveux, il suffit de cibler le produit uniquement sur les racines. Or, l’erreur trop souvent commise est une application sur l’entier de la chevelure. Dans ce cas, la surcharge de couleur sur les longueurs a pour conséquence de charbonner et de ternir le cheveu. De plus, ces colorations présentent des pigments moins subtils que celles que les professionnels utilisent et donnent souvent un résultat trop vif. Conséquences : la personne est soit déçue de la couleur, soit de l’état abîmé de ses cheveux dû à l’application à répétition, ou les deux. Cette situation est aussi valable dans le cas d’une décoloration par le biais d’un méchage ou d’un balayage.

 

Rattrapage fastidieux

Une fois les dégâts causés, il est très fréquent que la personne se rende chez un coiffeur et demande de l’aide. Il est alors nécessaire de nourrir le cheveu ou d’appliquer à nouveau une coloration ou alors de retravailler le cheveu en le gommant pour enlever la couleur au moyen de produits agressifs. Ce travail demande du temps et un coût conséquent et n’aurait pas eu lieu si des conseils ciblés avaient été donnés au départ.  

L’importance du conseil 

De manière générale, la problématique liée à la coloration est que les gens se lancent sans avoir réfléchi. L’idéal est donc de prendre le temps de passer dans un salon de coiffure et de s’adresser à un professionnel qui est à même de donner des conseils sur le type de coloration (permanente, semi-permanente, couleur végétale), en fonction de l’âge, du style, de la morphologie et surtout aussi du  budget de la personne. En effet, une coloration demande un entretien non seulement à domicile, mais suppose aussi, selon le type de coloration, de retourner régulièrement chez le coiffeur. Il est donc primordial que la personne prenne conscience de ce qu’elle est prête à faire pour entretenir ses cheveux.