Existe-t-il des aliments qui font maigrir ?

Non, il n’existe pas d’aliments qui font maigrir à proprement parler. Certains ont un effet sur le métabolisme. L’ananas, par exemple, et plus précisément la tige centrale contient de la broméline, enzyme qui favorise la digestion et l’assimilation des protéines, mais cette partie dure et fibreuse est rarement consommée. La pomme, riche en pectine est un coupe-faim naturel, et le pamplemousse, très peu calorique, fait un excellent en-cas mais, intrinsèquement, ils ne font pas maigrir non plus. On peut se consoler en se disant que dénicher un bon coupe-faim naturel à l’heure où sonne la faim vaut déjà son pesant d’or ! Si bien que l’on peut les consommer, dans la demi-heure qui précède un repas. Ils auront un effet coupe-faim et nous nous jetterons moins goulûment sur notre assiette. Mais ils doivent faire partie du repas et non pris en collation dans la journée.

Le light, est-ce une solution ?

Les produits allégés, s’ils sont pauvres en calories, contiennent souvent
plus de sucres! Et comme nous les percevons comme light, nous aurons alors tendance à en consommer plus, ce qui alourdit finalement encore la note. En plus ils sont souvent moins goûteux et onctueux. Donc j’aurais une tendance à préférer, aux allégés, le « vrai », « l’entier », mais avec plus de modération.

Sauter un repas fait-il perdre du poids ?

A court terme peut-être, mais à long terme sûrement pas, car la clé de voûte de l’équilibre alimentaire est la régularité. Ce qui compte, pour le corps, est de recevoir la dose énergétique nécessaire à son bon fonctionnement, de façon la plus régulière possible et équilibrée. Sauter un repas entraîne donc un réflexe de stockage à la prise alimentaire suivante. Plus vous mangez régulièrement dans les bonnes proportions, moins, si vous êtes à votre poids ou silhouette désirés, le fameux effet « yoyo » se manifestera.

Le pain fait-il grossir ?

Oui. Surtout s’il est blanc et consommé en grande quantité (avec du beurre en prime). L’idéal pour les fans de tartines est donc de choisir un pain complet ou multicéréales riche en fibres longues à digérer. Mais attention, le pain, qu’il soit complet ou non, reste un sucre lent qu’il ne faut surtout pas proscrire. A consommer avec modération de préférence le matin pour son apport en énergie! Mais rappelez-vous que tout aliment mangé en trop grandes quantités fait grossir, même les légumes (ils ont tous du sucre!) et les fruits!

L’eau fait-elle maigrir ?

Oui, et, même si rien n’est prouvé, elle y contribue grandement! Totalement dépourvue de calories, elle procure un effet rapide de satiété et l’on peut en boire à longueur de journée pour combattre la faim. Nature ou en tisane, elle est parfaite pour éliminer les toxines et est indispensable au drainage du corps comme à l’hydratation de la peau. Côté quantité, tout dépend de votre âge, de votre taille, du climat sous lequel vous vivez et de vos habitudes.
Sportifs ? Plus d’un litre et demi par jour vous sera nécessaire. Sinon, suivez votre instinct, tout en sachant qu’il faut boire avant d’avoir soif et que les bouillons, tisanes, thés et cafés sont à comptabiliser. Mais attention avec les deux derniers, ils sont riches en théine et en caféine, celles-ci sont des excitants et peuvent dérégler le métabolisme. Leur préférer des cafés décas ou des thés sans théine: (thé vert, rooibos).

Manger trop vite fait-il grossir ?

Tout est question de proportion et de satiété. Plus on mange rapidement, plus on est tenté de manger, car l’estomac n’a pas le temps de percevoir les signaux de satiété envoyés par le cerveau. L’idéal est de bien mastiquer les aliments et de patienter quinze à vingt minutes avant de se resservir pour s’assurer que ce que nous ressentons est bien de la faim et non simplement de la gourmandise. L’un vient du métabolisme (faim), l’autre de la tête (envies).

Le sport fait-il fondre ?

Le sport brûle des calories et permet de se maintenir en forme, mais à quel rythme. Ceux qui sont déjà montés sur un tapis de course équipé d’un compteur de calories le savent bien, rien n’est gagné d’avance. Quant à la barre chocolatée avalée directement après, elle fait carrément pencher la balance dans l’autre sens. Sans oublier que le muscle est plus lourd que la graisse et que notre organisme ne commence à brûler ses graisses qu’après quarante-cinq minutes d’activité physique. Alors, oui, le sport est bon pour notre organisme; oui, il nous offre un joli corps. Le plus important est de pratiquer un sport qui nous plaise et le pratiquer régulièrement. Mais ne comptez pas fondre radicalement sans passer par la case rééquilibrage alimentaire.

Les protéines aident-elles à maigrir ?

C’est même le principe de base du régime hyperprotéiné. Le fait est que consommer plus de protéines oblige le corps à brûler plus de calories pour bien les digérer. Par exemple, quand on mange un œuf (90 calories), notre organisme dépense plus de 100 calories pour l’assimiler. Résultat: les kilos s’envolent rapidement! Autre avantage: manger des protéines favorise la satiété sans faire fondre les muscles. Il existe un célèbre régime qui prône cette méthode. Mais celui-ci a deux réels inconvénients : le fait de ne pas manger de sucres lents mais beaucoup de protéines assèche le corps. Donc les premiers kilos que vous perdrez seront essentiellement de l’eau, puis de la graisse. Une fois atteint votre objectif, le corps ayant été en carence d’énergie, donc de sucres lents (féculents), dès que vous en remangerez, même peu, il va très rapidement restaurer ses stocks de sucre et d’eau, donc vous reprendrez assez rapidement du poids.

Le chocolat est-il notre ami?

Contrairement aux idées reçues, le chocolat est notre allié ! Sa richesse en polyphénols lutte contre les troubles cardio-vasculaires. Aliment plaisir, il nous fait sécréter des endorphines, hormones de la bonne humeur, et lutte contre les baisses de moral. Le tout est de ne pas en abuser ! Si on se limite à deux carrés de temps en temps et qu’il est compris dans le volume général de son bol alimentaire, il n’y a pas à s’inquiéter!