Que ce soit sur un circuit, en ville ou sur une route de campagne, le motard a toujours besoin d’une vision parfaite de son environnement pour prendre les bonnes décisions. Ainsi, ces dernières années, les casques antibuée se sont fortement développés et ce système de double vitrage équipe quasiment tous les modèles en vente. Il est nettement plus efficace que tous les autres revêtements présentés pourtant à l’époque comme miraculeux. Contre les gouttes de pluie qui restent sur le casque, le traitement déperlant est idéal. De même, un verre anti-rayure efficace est absolument nécessaire. Reste alors la question de l’opacité de l’écran. Si une visière foncée, colorée ou non, semble essentielle l’été, elle sera un dangereux handicap durant les soirées sombres. Pour y remédier, les visières de transition ou adaptatives ont un avantage considérable, elles adaptent leur teinte automatiquement à la luminosité. Ainsi, le motard perçoit toujours la route dans ses moindres détails, qu’il ait le soleil en face ou qu’il entre dans un tunnel.

Visière technologique

Nouveauté qui commence seulement à apparaître à la commercialisation, les casques avec projecteurs intégrés sont présentés comme l’avenir de la visière. Reliés à la moto en Bluetooth et rechargeables avec un câble USB, ils affichent des informations telles que la vitesse ou le chemin à emprunter, directement dans le champ de vision du pilote. Celui-ci peut alors interagir avec son écran par la voix. Cela dit, le prix de ces systèmes est encore très élevé et leur utilisation pourrait déconcentrer dangereusement le motard non habitué. Mieux vaut donc pour l’instant miser sur des casques équipés d’une visière au goût du jour d’un point de vue sécuritaire mais pas suréquipée en gadgets divers.