Par quels moyens pouvez-vous aider quelqu’un à reprendre confiance en lui ? 

Il existe de nombreux outils, mais chacun doit trouver celui qui sera le plus efficace le concernant. Je peux par exemple conseiller la méditation de la pleine conscience ou l’intégration par les mouvements oculaires. Cette dernière consiste à repenser à une situation problématique tout en pratiquant quelques mouvements avec les yeux. Au bout de quelques séances, le regard change sur le passé et on apprend ainsi à relativiser.  

 

Ça fonctionne pour tout le monde de la même manière ? 

Non, il y a des profils beaucoup plus réceptifs. Une personne qui aurait déjà commencé une psychothérapie ou qui aurait l’habitude de travailler avec ses émotions pourra ainsi plus rapidement arriver à un résultat intéressant. Cela dit, tout le monde peut y arriver, ce n’est qu’une question de temps et de volonté. 

Chaque personne a un problème différent et viendra par conséquent chercher quelque chose de personnel.

 

Pourtant, vous proposez des séances de groupe. Comment être efficace dans ce contexte ? 

Chacun partage son expérience et tous apprennent de chaque situation.  C’est un enrichissement très fort de travailler en groupe sur ces thématiques du mieux-être, de la confiance en soi et du sens de la vie. 

 

Tout cela peut faire un peu peur lorsqu’on ne s’est jamais aventuré dans l’un de ces cours, comment faut-il se préparer ?

Il vaut simplement mieux être conscient que des émotions très fortes peuvent sortir. Je commence toujours par faire une anamnèse des émotions de celle ou celui avec qui je vais travailler. Je veille aussi à utiliser un vocabulaire que tout le monde peut comprendre afin que tout se fasse de manière transparente. Ainsi, il n’y a pas de raison d’avoir peur et on peut traverser toutes les différentes étapes dans une relation de confiance avec le formateur ou le thérapeute.

 

Y a-t-il une première étape ou un premier exercice que l’on pourrait pratiquer seul ?

Oui, simplement se poser la question du but et du pourquoi de sa présence sur Terre. Que ce soit pour faire le bien ou pour gagner de l’argent, on va travailler différemment par la suite. J’aime beaucoup travailler avec des chefs d’équipe ou des entrepreneurs parce qu’ils savent exactement ce qu’ils se veulent. Cette énergie qui naît de la volonté d’aller quelque part ou de faire quelque chose est un matériau précieux pour travailler sur sa vie. La situation est plus compliquée s’il n’existe pas un but précis ou ultime qui aurait déjà été formulé. Il est évidemment toujours possible de trouver une solution mais le chemin sera plus long.