Le comportement alimentaire est la première pierre de la lutte contre l’obésité et bien d’autres complications de santé. Il s’agit alors de ne pas perdre de vue qu’un repas équilibré doit être composé d’une portion de protéines, d’une bonne portion de glucide (à adapter selon l’activité physique et l’éventuelle graisse à perdre) ainsi que de légumes.

Il vaut mieux répartir l’activité physique sur plusieurs jours de la semaine

Le sentiment de satiété est ce que nous recherchons tous naturellement lorsque nous nous nourrissons. Cela dit, avec l’évolution de notre société, celui-ci peut être trompeur.

En consommant, par exemple, des aliments très gras et ingérables très rapidement, nous trompons notre corps sur les quantités à manger. Sans compter que nous sommes globalement de plus en plus stressés et que nous ne consacrons que peu de temps à la préparation de repas sains.

En complément, il existe sur le marché de nombreuses substances qui améliorent le métabolisme afin d’éliminer plus efficacement les graisses ou de mieux assimiler certains éléments. Il faut cependant être prudent avec ces diverses techniques et demander systématiquement un avis médical.

En mouvement

Dans l’idéal, les adultes devraient faire de l’exercice pendant deux heures et demie par semaine au moins. Il peut s’agir d’activités quotidiennes ou de sport d’intensité moyenne.

Cette recommandation de base peut être remplacée par la pratique d’un sport ou d’une activité physique intense pendant une heure et quart, ou par une combinaison de ces deux conseils.

Il vaut mieux répartir l’activité physique sur plusieurs jours de la semaine. Il est recommandé aux personnes déjà actives physiquement d’entraîner en plus leur endurance, leur force et leur souplesse pour gagner en bien-être, en autonomie, en performance et en santé en général.