Christina Surer
Pilote de course et mannequin

Au volant, la gestion du regard est une question de vie ou de mort. Comment faites-vous pour la maîtriser complètement? 

Depuis l’enfance, on m’a appris à regarder consciencieusement avant de traverser la route. Il faut se discipliner et s’obliger à regarder toujours partout afin d’avoir toutes les informations nécessaires en sa possession avant de prendre une décision. Lorsque l’on est sur la route, en tant que piéton ou conducteur, chaque décision met en jeu sa vie et celle d’autres humains. 

 

Vous participez à la campagne de prévention routière «Cherchez le regard». Qu’est-ce que cela signifie exactement? 

Il s’agit d’être sûr que les différents usagers de la route se sont bien compris et ont conscience les uns des autres. Les accidents sont toujours des coïncidences et, très souvent, ils sont dus à une brève inattention. Tout se passe très vite. Le fait de se regarder dans les yeux entre piétons et conducteurs, par exemple, permet d’assurer notre sécurité. 

 

Devrions-nous tous davantage maîtriser notre regard en voiture? 

C’est sûr! Avec toutes les technologies des voitures actuelles, nous avons parfois tendance à oublier que ces machines certes ultraperformantes ont tout de même besoin de la concentration et de la vue d’un humain pour fonctionner correctement. 

 

Comment prenez-vous soin de vos yeux qui sont si importants dans votre quotidien? 

D’abord, je veille à dormir suffisamment avant de prendre le volant. Les yeux sont très sensibles à la fatigue. Ensuite, je les protège avec des lunettes de soleil aussi souvent que possible. Enfin, je n’hésiterai pas à aller vérifier ma vue au premier doute lorsque je prendrai de l’âge. 

 

Vos yeux magnifiques sont aussi un sacré outil de séduction. Vous les utilisez comme tel? 

C’est vrai que j’adore regarder les gens dans les yeux. On dit qu’ils sont le miroir de l’âme et c’est vrai qu’il est impossible de cacher qui l’on est vraiment dans son regard. L’alchimie entre deux êtres commence aussi souvent dans les yeux. Parfois, j’ai l’impression qu’en se fixant mutuellement, on peut deviner très rapidement si l’on est fait pour s’entendre ou non. 

 

Et comment les mettez-vous en valeur? 

Avec un maquillage léger la plupart du temps et quelques petites touches de couleur qui rappellent, par exemple, la couleur de l’un de mes vêtements. Et puis, pour vous dire la vérité, l’anticerne m’est particulièrement utile depuis que je suis maman et que mes nuits sont raccourcies. 

 

Quand est-ce que vos yeux ont été les plus importants? 

C’est maintenant. Ma fille se balade dans toute la maison à quatre pattes et mon attention de tous les instants me permet de lui éviter de nombreux dangers. Les courses de voitures m’ont préparée à cela. On y apprend à anticiper tout ce qui va se passer en regardant très loin devant soi.