L’utilisation du laser et notamment des techniques LASIK ou PKR arrivent en tête des pratiques chirurgicales. Depuis quinze ans, 20 millions de personnes y ont eu recours! Chez neuf patients sur dix, une seule intervention suffit pour éliminer le port des lunettes! 

Aux grands maux, de simples remèdes

La myopie est le trouble le plus répandu, et la Suisse n’est pas épargnée puisque 30% des jeunes sont touchés par cette gêne: ils voient bien de près mais mal de loin. Lentilles et lunettes apportent une correction au quotidien mais une intervention au laser reste LE moyen radical d’y remédier.

Une opération indolore, sous anesthésie locale et réglée en une seule journée. En trois mois, la vision est corrigée dans 95% des cas! 

La presbytie qui se manifeste surtout après 40 ans, concerne un trouble de la vue de près. Une pathologie qui peut aussi être corrigée au laser en remodelant la cornée pour en augmenter la profondeur de champ. Aujourd’hui, une chirurgie personnalisée permet d’adapter l’intervention à chaque patient afin que la vision soit améliorée le plus possible.

Enfin la cataracte qui touche près d’une personne sur quatre à partir de 65 ans, reste l’opération la plus courante en Suisse. Elle permet de rectifier une baisse générale de la vision grâce à un traitement aux ultrasons et à un implant déposé sur le cristallin.

Une intervention là aussi courte, indolore et sous anesthésie locale avec à la clé une récupération de la vue très rapide. Septante-cinq pour cent des patients se disent très satisfaits par cette intervention. Depuis peu, il est même possible de profiter de cette opération pour corriger une myopie ou une presbytie!

Ces chirurgies oculaires ne présentent que 3% de risques de complications mais un diagnostic complet est nécessaire avant d’y avoir recours afin de garantir leur efficacité. En moyenne, seuls deux patients sur dix ne peuvent en bénéficier.