Dans les mots que nous utilisons, il y aurait déjà des messages biaisés pour notre inconscient. Lorsqu’on parle de perdre du poids, par exemple, alors que notre société nous a conditionnés à toujours essayer de gagner et de ne rien lâcher. Rien qu’en choisissant d’autres mots, on voit le problème sous un autre angle. De même, notre éducation nous a poussés à concevoir le sucré comme une récompense.

Nous avons quasiment tous vécu cette scène d’un parent qui nous propose un bonbon ou un morceau de chocolat comme récompense à un effort que l’on a fait. Enfin, le stress, l’angoisse, les soucis peuvent perturber les informations transmises par notre inconscient au centre de la faim et ainsi dérégler à la longue notre horloge biologique, donc notre digestion. Pour toutes ces raisons, il ne peut être que bénéfique de travailler sur la programmation de son inconscient et ses réflexes alimentaires.

Repartir à zéro

L’hypnose reprogramme positivement l’inconscient pour atténuer le stress, l’anxiété ou tout autre facteur de cause possible d’un excès pondéral. Elle libère ainsi le surpoids emprisonné et rétablit un lien harmonieux entre la personne et la nourriture. En mobilisant l’inconscient, l’hypnose va réveiller un programme instinctif de mise à niveau idéal et personnalisé du poids.

Ces séances d’hypnose sans sommeil peuvent d’ailleurs être prolongées pendant quelques semaines par l’écoute d’un CD réalisé dans le cadre d’une célèbre méthode internationale. Naturellement, tout cela peut s’effectuer en complément d’un programme de rééquilibrage alimentaire, d’adoption de principes alimentaires, d’une remise en forme, ou de diverses activités sportives.