En Suisse, on estime à près de 150 000 le nombre de personnes touchées par le psoriasis. Une maladie non contagieuse de la peau dont l’origine reste inconnue.

Comment il se manifeste

La forme la plus visible du psoriasis est la présence de grandes plaques rouges et squameuses sur la peau, dont la taille peut atteindre plusieurs centimètres. Ces plaques peuvent apparaître à plusieurs endroits.

Dans sa forme bénigne, la maladie se limite au cuir chevelu, aux ongles, aux genoux, aux coudes, aux pieds, aux mains et, parfois, aux organes génitaux. Dans les cas graves, elle peut atteindre la totalité du corps.

Evolution

Pouvant se déclarer à tout âge, le psoriasis évolue avec des poussées, mais aussi des rémissions au cours desquelles les lésions disparaissent. L’évolution de la maladie diffère beaucoup d’un patient à l’autre, mais de manière générale, plus le psoriasis survient tôt dans la vie, plus il est sévère.

Traitement

A ce jour, il n’existe aucun traitement permettant de guérir complètement du psoriasis. Au mieux, il est possible de contrôler son évolution et d’améliorer la vie des patients. Dans les atteintes légères, on traite localement avec des corticostéroïdes topiques.

Dans les cas sévères ou résistants au traitement, on a recours à un traitement médical par des rayons ultraviolets ainsi qu’à des médicaments systémiques pris par voie orale ou injectable.

De nouveaux traitements sont à l’étude augmentant de façon considérable l’arsenal thérapeutique et apportant un espoir de meilleure prise en charge. 

A prendre au sérieux

Même au stade léger le psoriasis doit être pris au sérieux. Il est important de savoir que le psoriasis augmente la probabilité de développer une autre maladie sérieuse, comme par exemple une maladie de Crohn, un diabète, une hypertension, une dépression ou une maladie cardiaque.

C’est une raison de plus pour qu’un psoriasis soit traité sans demi-mesures.