Le globe oculaire est une coque dans laquelle est secrétée en permanence l’humeur aqueuse. Quand tout va bien, ce liquide est évacué par le biais d’un filtre, le trabéculum. Mais au moindre obstacle à l’écoulement, la pression dans l’œil augmente, ce qui endommage les fibres nerveuses du nerf optique. La vision périphérique est souvent la première atteinte. Indolore, cette maladie entraîne une destruction lente et irréversible du nerf optique pouvant aboutir à la perte totale de la vue.

Une méthode chirurgicale micro-invasive

Le traitement médical du glaucome consiste d’abord à faire baisser la pression intraoculaire à l’aide de gouttes ophtalmiques dans les yeux. Ce traitement quotidien doit être poursuivi toute la vie, à heures fixes. Le traitement chirurgical du glaucome est proposé lorsque le traitement médical est insuffisant : augmentation de la pression, aggravation du champ visuel, traitement médical mal toléré. Ces dernières années, les chercheurs ont mis au point une solution révolutionnaire, nommée iStent. « Fabriqué en titane, cet implant ne mesure qu’un millimètre de long. Plus de 50 000 patients l’ont déjà reçu dans le monde », explique le Dr Eamon Sharkawi, chef de l’Unité du Glaucome à l’Hôpital Ophtalmique de Lausanne.

Le plus petit dispositif médical jamais conçu

Cet implant fonctionne comme les endoprothèses implantées pour prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. Lorsque des vaisseaux sont bouchés, ces petits tubes de métal permettent de les élargir pour augmenter l’écoulement du sang. « De la même manière, cet implant crée une ouverture perméable pour laisser l’humeur acqueuse s’évacuer naturellement vers le canal de Schlemm, le conduit naturel de l’œil, ce qui fait diminuer la pression », détaille le spécialiste. Une fois posé, on obtient une pression équivalente à celle d’un œil sain. Même si ce traitement ne permet pas de retrouver la vision perdue, il peut ralentir l’évolution de la maladie.

Traitement moins contraignant

Cette chirurgie micro-invasive possède de nombreux avantages. D’abord, l’implant est facile à installer. « Sous anesthésie locale, il est posé à l’aide d’une petite incision de deux millimètres dans la cornée, ce qui évite de toucher les autres tissus oculaires », explique le Dr Eamon Sharkawi. Ainsi, ce traitement évite les complications et donc la période de suivi après l’opération. De plus, ce traitement n’aura aucune conséquence sur d’autres opérations.

Un implant qui baisse le coût des soins médicaux

« C’est d’autant plus rassurant pour les patients atteints de glaucome sévères qui ont besoin parfois d’une chirurgie plus lourde pour diminuer la pression dans l’œil », ajoute le docteur. Enfin, cet implant réduit l’administration de gouttes, contraignante et souvent irritante pour les yeux des patients. Selon une étude clinique récente, 72% des personnes qui ont reçu l’implant iStent, ne prenaient toujours pas de médicaments 12 mois après l’opération. Cet implant contribue donc à baisser le coût des soins médicaux.